Blog

Aliments de l’été : pièges et astuces.

Posted by:

Alimentation en été

L’été est là, les vacances aussi. Alors on en profite ! A nous les barbecues pendant les longues soirées d’été, les petits-déjeuners qui s’éternisent et qui commencent à 10h du matin ! Et que dire des glaces, sodas ou autres apéros à n’en plus finir ! Mais l’été est aussi synonyme de crudités, de repas froids, de fruits… Bref, on se fait plaisir et nos rythmes alimentaires changent.

Prenons le temps, retrouvons le plaisir de faire à manger. Exit les plats pré-cuisinés ou industriels ! Retour sur des aliments frais, des aliments de saison ; découvrons ou re-découvrons des aliments ou aromates que l’on oublie ou qu’on ne retrouve pas durant l’année. Prenons le temps de manger et de cuisiner.

Petit Zoom pour manger intelligemment pendant l’été !

Contrairement à l’hiver, période où l’on mange « riche » et où l’organisme fait des réserves, l’été est la saison de la légèreté. Mais attention ! A vouloir manger léger, on tombe facilement dans des pièges en tout innocence. Essayons d’y voir plus clair sans tomber dans un discours dogmatique. Car l’été c’est aussi se faire plaisir.

 

Quels sont les pièges à éviter ?

Malgré que l’été soit la saison des fruits, n’oublions pas que ces derniers sont également riches en sucre, le fructose. Donc attention aux moments de la journée/repas où nous les mangeons.

Les vinaigrettes : L’été, c’est aussi le moment de se faire de bonnes salades composées ! Tomates, salades, poivrons, pourquoi pas un peu de thon, de riz ou de maïs et ajoutons quelques graines germées histoire de faire le plein de vitamines et de minéraux. Très bien !…sauf si cette salade est noyée par une vinaigrette riche en huile et/ou vinaigre balsamique. Rappelons tout de même qu’une cuillère à soupe d’huile d’olive représente 90 calories et que le vinaigre balsamique le moins cher est généralement un vinaigre ordinaire, coloré et aromatisé de caramel…

Puisque nous sommes dans les salades, pourquoi ne pas parler de fromage ? Et oui, en été on retrouve ce fameux fromage italien : la mozzarella ! Un fromage d’été, qui se marie très bien avec les tomates, une petite sauce au basilic…et qui équivaut à 300 calories pour 100 grammes.

Restons un peu sous le soleil d’Italie. Son vinaigre balsamique, sa mozzarella et son bon jambon de parme ! Ah ! le jambon de parme qui entoure le petit morceau de melon. Rien que d’y penser, ça donne l’eau à la bouche. Pourtant, le jambon cru apporte deux fois plus de calories que le jambon blanc et se rapproche très vite de la bonne côte de bœuf (aux 100g) ! Melon sucré, jambon cru à plus de 200 calories. Et la suite ? Car on a encore faim après tout ça !

Bien entendu, puisque l’on parle de jambon cru, on pense aussi à toute la charcuterie. Aliments très riches, il suffit de laisser quelques secondes un morceau de saucisson sec au soleil et sous un papier absorbant pour remarquer la grosse trace de gras qu’il aura laissé derrière lui…

La liste est longue et on aurait pu mentionner les chips, les sodas, l’alcool, les glaces, entres autres.

Voilà pour ce moment déprimant sur les pièges à éviter l’été. Ne nous privons pas pour autant, il suffit juste de manger avec modération et de ne pas hésiter à bouger !

 

Que manger en été ? 

Histoire de se remonter le moral, nous verrons qu’il est important de manger des fruits et des légumes de saisons et que l’on peut se faire plaisir avec des viandes ou des poissons grillés au barbecue. Ce qui est important lors de grillades, c’est de maintenir une cuisson au-dessus des braises et jamais en contact direct avec la flamme. Si vous avez un barbecue avec couvercle, c’est le top ! Vous ne ferez pas d’appel de flamme et vous conserverez le moelleux de l’aliment. Cependant, la graisse de la viande ou des marinades crée de la flamme en tombant sur la braise et fait quelque fois apparaître cet aspect calciné. Retirez simplement cette partie et le tour est joué pour se faire plaisir, seul ou entre amis.

 

Pourquoi manger des fruits/légumes de saisons ? 

Parce que certains sont riches en antioxydants et qu’ils protègent la peau du soleil !

Les rayons du soleil (UVB et UVA) vont provoquer une augmentation des radicaux libres dans les cellules, responsables du vieillissement cutané et par la suite augmenter le risque de cancer de la peau. Afin de lutter contre cela, Il nous faut faire le plein de vitamines A, C, E pour se protéger et de sélénium, un oligo-élément indispensable à l’organisme en petit quantité.

On retrouve le sélénium principalement dans la noix du Brésil ou dans les huîtres, les palourdes, les abats.

Pour la vitamine A, on la retrouve dans le foie, le jaune d’œuf, les poissons gras, le beurre, le fromage.

Pour la vitamine E, les huiles végétales (surtout tournesol et maïs), les amandes, les noisettes, les légumes frais.

Pour la vitamine C, les fruits et les légumes de saison.

 

Zoom sur quelques fruits et légumes :

L’aubergine : très peu calorique (18kcal/100g), rassasiante, riches en minéraux et fibres. On évite de la faire frire car elle absorbe très facilement les matières grasses…

La tomate : A toutes les sauces ! Riches en vitamines C (140mg/100g) et en bêta-carotène (provitamine A).

Les haricots verts : faciles à cuisiner, riches en fibres (faciles à digérer et bien tolérées), en vitamines C/A/B), en flavonoïdes et saponines (anti-cancer). A la vapeur ou à l’eau pour conserver ses richesses en minéraux et oligo-éléments.

Le fenouil : Riche en vitamines C, calcium et fer. Un pouvoir détox intéressant qui accompagne très bien les viandes blanches ou les poissons.

Les poivrons : Pour un été en couleur, ils contiennent beaucoup de vitamines C (140mg/100g) et de bêta-carotène (provit. A). Préférez le rouge, le plus intéressant de tous.

Le maïs : rassasiant et a index glycémique faible, il est riche en fibres, en magnésium et en vitamine B, en plus de posséder beaucoup d’acides gras essentiels.

Le melon ou la pastèque : le plaisir rafraichissant. Riche en eau et en bêta-carotène, ils ont une action diurétique et facilite le transit. Attention, aux sucres tout de même.

L’abricot : Peut-être LE fruit de l’été. Riche en bêta-carotène, en vitamine A, en fer et en potassium, il régalera petits et grands cru ou cuit.

Les fruits rouges : Ils sont très riches en flavonoïdes, de puissants antioxydants, en plus d’être diurétiques et gourmands.

La figue : on commence à la trouver en août. Riche en fibres, en vitamines et en oligo-éléments, il me semblait intéressant de la mentionner car consommée fraîche, elle n’est pas plus calorique que la pomme !

Les graines germées : éléments vivants, peu calorique, ils accompagneront très bien vos salades. Ils sont aussi une source très intéressante de fibres de vitamines (A, C, B, D) et d’oligo-éléments (calcium, magnésium, fer).

Là aussi, la liste est longue. Pour généraliser, pensez que les fruits et légumes colorés sont les plus intéressant pour l’organisme à cette période de l’année.

 

A fond sur les aromates !

L’été, c’est aussi le moment où l’on voit sur les étals ou dans le jardin toutes sortes d’aromates. On retrouvera les aromates vivaces (ciboulette, le thym, l’estragon, la menthe, le romarin, le laurier sauce, l’origan, la sauge, la marjolaine) ou annuels (les autres comme le basilic, l’aneth, la coriandre ou le cerfeuil, par exemple).

Pourquoi les utiliser ? Pour les vertus culinaires et nutritionnelles. Utilisés depuis toujours, les aromates permettent de relever le goût des aliments et des plats. Outre cela, utiliser des aromates, c’est aussi permettre de réduire sa consommation de sel, de sucre et de matière grasse et aussi de faire le plein de minéraux et oligo-éléments, de vitamines (si aromates frais), avec des propriétés antioxydants, anti-inflammatoires et anti-cancérigènes. Alors on n’hésite plus et on en profite pour sublimer nos plats !

Enfin, n’oubliez pas que les huiles essentielles renferment les concentrés actifs de la plante. Remplies de propriétés extraordinaires, je vous invite à consulter la page sur l’aroma-culinaire afin de bénéficier des ces atouts tout au long de l’année.

0


Add a Comment