Blog

La citrouille.

Posted by:

La citrouille.

Bientôt le 31 octobre. Le Jour des Morts, on verra apparaître dans les jardins, sur les balcons, devant les fenêtres ou juste chez soi, tout plein de citrouilles, courges, potirons, coloquintes et autres cucurbitacées aux couleurs et formes diverses et variées. Mais au fait, une citrouille pour quoi faire ?

Cette plante potagère annuelle, originaire d’Amérique du Nord, reconnaissable à sa (ou ses) forme et à sa couleur orange, pousse désormais partout et se récolte en automne.

Si aujourd’hui on utilise sa chaire, généralement jaune, pour sa texture et son goût délicat, se sont les Mayas qui, les premiers, utilisaient la chaire de la citrouille pour soigner et soulager les brûlures. Par la suite, son utilisation fut réservée pour la lutte contre les vers et parasites intestinaux (vermifuge).  En effet, on retrouve dans les graines 30% d’huile insaturée (acides gras oléiques et acides linoléiques), plusieurs vitamines dont la vitamine E, des minéraux dont le zinc et le sélénium, des stérols ainsi que la cucurbitine.  C’est ce dernier élément qui expulse les vers intestinaux. D’une totale innocuité, les graines de citrouilles peuvent être utilisées par les femmes enceintes et les enfants (vers, ténia, etc.).

Mais notre ami Citrouille n’a pas fini de nous dévoiler ses secrets ! Les stérols, anti-inflammatoires, contenus dans les graines sont utiles en cas d’inflammation des voies digestives et urinaires et même en cas d’hyperplasie (augmentation du volume) bénigne de la prostate.

Sa pulpe, d’une parfaite digestibilité, est idéale pour les intestins fragiles et/ou délicats et recommandée pour son action diurétique et déconstipant !

Enfin, n’oublions pas le zinc, présent en bonne quantité, et le sélénium, minéral antioxydant et anticancéreux, présent dans les graines de citrouille !

Alors pour Halloween, n’ayez pas la trouille de notre ami Citrouille, qui ne vous veut que du bien !

0


Add a Comment