Blog

Le soleil : notre ami malgré tout.

Posted by:

Vacances d’été en toute sérénité 

1ère partie : le soleil.

 

Nous y sommes ! C’est l’été et pour une très grande majorité d’entre nous, le moment d’être en vacances et de partir pour se ressourcer. Oui, mais voilà, pour profiter de ce moment tant attendu, il est nécessaire de prendre quelques précautions afin de passer des vacances et un été en toute sérénité.

Zoom sur quelques petits désagréments que l’on peut rencontrer et comment y remédier grâce aux huiles essentielles.

 

Le soleil :

Elément indispensable à la vie, le soleil nous (re)donne de l’énergie, nous remonte le moral, nous donne un joli hâle sur la peau. Cependant, il n’est pas sans risque. Prévention et protection sont les maîtres mots pour en profiter tout au long de l’été.

Avant de parler des petits trucs et astuces, faisons le point sur les rayons du soleil.

Pour faire simple, le soleil émet des ondes électromagnétiques dont des rayonnements infrarouges qui donnent cette sensation de chaleur, des rayonnements visibles qui nous permet de « voir » donc qui procure de la lumière et des rayonnements ultraviolets qui, selon leur longueur d’onde,  ont un impact sur la peau.

 

Parmi ces derniers, on va trouver :

-       des UVC : longueur d’onde émise depuis le soleil faibles, très riches en énergie donc très nocifs, quasi-totalement arrêtés par la couche d’ozone (mais la dégradation de celle-ci tend à augmenter l’exposition aux UVC), ne pénètrent pas la peau.

-       des UVB : longueur d’onde moyenne, en partie filtrés par la couche d’ozone (plus on sera en altitude, plus les UVB seront intenses), pénètrent partiellement la peau mais possèdent suffisamment d’énergie pour dégrader l’ADN des cellules de l’épiderme. Ce sont eux qui provoquent l’érythème solaire, plus connu sous le nom de « coup de soleil ».

-       des UVA : grande longueur d’onde, traversent la couche d’ozone, possèdent le moins d’énergie parmi les UV mais pénètrent profondément la peau. Ce sont eux qui provoquent le vieillissement cutané.

UVB et UVA stimulent la formation de mélanine, permettant donc le bronzage.

 

Explorons un peu les différents termes :

L’érythème solaire (ou coup de soleil) : Il s’agit d’une brûlure au 1er ou 2nd degré, principalement provoqué par les UVB. Physiologiquement, il se produit une dilatation des vaisseaux sanguins et une réaction inflammatoire, donc rougeur et gonflement. Les cellules touchées vont mourir rapidement et être éliminées par desquamation, d’où les l’effet de peler. Le coup de soleil apparaît assez rapidement (entre 3 et 5h) après exposition et atteint le point critique 24h après. Attention ! N’allez pas vous dire que vous êtes protégés du soleil car vous avez déjà reçu un coup de soleil. Non. Le coup de soleil n’a aucun effet protecteur ! Et à répétition, ils peuvent être impliqués dans le déclenchement des cancers de la peau.

 

Le bronzage : Contrairement au coup de soleil, le bronzage est une réaction naturelle de défense et de protection de la peau contre les différents types d’UV. Il s’agit d’un processus lent qui ne s’installe qu’après 2 à 3 jours et durera entre 3 et 4 semaines. C’est l’action combinée des UVA et des UVB qui va déclencher la production de mélanine par les mélanocytes à partir de la tyrosine (un acide aminé présent dans les aliments protidiques et également dans l’amande, l’avocat, la banane, la graine de sésame, de citrouille, les produits laitiers et le soja, qui est synthétisé grâce à la phénylalanine, que l’on retrouve dans la quasi-totalité des aliments communs).  Les mélanines sont des pigments qui ont la capacité d’absorber les UV et donc, d’offrir une protection contre ces rayons. Il existe deux types de mélanine : l’eumélanine, de teinte brun/noir, et la phaéolmélanine, de teinte orange/rouge. Le type de mélanine et la couleur de la peau dépendent de la répartition de ces pigments, de leur quantité et de leur capacité de production, déterminant pour la sensibilité de la peau au soleil. La première protège beaucoup mieux la peau que la seconde. C’est pourquoi les personnes à peau claire sont plus sensibles que les personnes à peau mate.

 

Le vieillissement cutané : Parmi les altérations de la peau causées par les UVA, toutes ont ce point commun : le derme est attaqué. Le derme, qu’est-ce que c’est ? C’est une couche de la peau qui se trouve entre l’épiderme et l’hypoderme. Son rôle est de donner l’élasticité à la peau grâce au collagène et à l’élastine. Quelles répercussions ont les UVA sur le derme ? Une trop forte agression sur les cellules du derme diminue le nombre de fibroblastes (cellules qui produisent le collagène et l’élastine) ainsi que la production de collagène. A long terme, la peau perdra de son élasticité et l’on verra apparaître un relâchement cutané et une formation progressive de profonds sillons. Ce processus est appelé élastose solaire. Les rides profondes que l’on voit sur le cou des personnes âgées en sont un exemple concret. Outre le vieillissement cutané, une exposition répétée aux UV sont également responsables des tâches pigmentaires (ou lentigo) sur différentes régions du corps soumises au soleil (visage, mains, bras, décolleté). Il s’agit, en fait, d’un dysfonctionnement dans la production de mélanine. Une fois les tâches pigmentaires installées, il est assez difficile de s’en débarrasser. Le vieillissement cutané et les tâches pigmentaires sont des effets néfastes dont le processus se fait à long terme.

 

Sensations du soleil à court terme : Parmi les effets à court terme que l’on peut trouver, on notera :

-       une sensation de chaleur : cela est due aux infrarouges qui pénètrent profondément la peau. Bien qu’agréable, il faut tout de même se méfier des coups de chaleur que l’on ressentira et les conséquences que cela entraine.

-       un desséchement de la peau : une des conséquences de la chaleur est la déshydratation avec, entre autre, le desséchement cutané.

-        Un épaississement de la couche cornée : Pour se défendre des UVB, nous avons vu que la peau est capable d’activer la production de mélanine pour le bronzage. Mais elle peut également utiliser un autre mécanisme de défense : une multiplication de kératinocytes, responsables de l’épaississement de la couche supérieur de la peau. Cet épaississement de la peau permet de stopper une grande partie des UVB.

-       de l’acné : en général, le soleil améliore l’état d’une peau acnéique. Mais s’il y a épaississement de la couche cornée, on peut alors subir une forte poussée d’acné après un arrêt aux expositions solaires. D’où l’importance de bien gérer son temps d’exposition pour ne pas provoquer d’épaississement.

-       Une diminution des défenses immunitaires : On trouve, au niveau de la peau, les cellules de Langherans dont le rôle est de reconnaître le soi du non-soi, en clair, de différencier les corps étrangers. Une exposition trop importante aux UV entraine un affaiblissement de ces cellules.

Pour résumer sur les risques d’une exposition au soleil à long terme et trop fréquente, on rappellera que :

-       les expositions intensives et répétées peuvent être la cause de cancers de la peau : mélanomes et carcinomes.

-       Les UVB provoquent des altérations sur l’ADN des cellules de l’épiderme et sont directement liés aux cancers de la peau.

-       Les UVA n’ont pas d’action directe sur l’ADN mais ils sont responsables de la production de radicaux libres qui eux, sont responsables de modifications sur l’ADN, sur les protéines et sur les lipides de la peau. Ils contribuent de facto à la formation de cellules cancéreuses.

-       L’organisme est normalement capable de repérer une altération sur l’ADN et donc, de réparer/sauver la cellule atteinte. Si l’organisme ne parvient pas à réparer la cellule, celle-ci sera alors considérée comme dangereuse et étrangère au corps, donc sera éliminée par les défenses immunitaires. En même temps, un message d’alerte sera envoyé aux cellules à proximité de la cellule cancéreuse.

-       Cependant, si les expositions au soleil sont trop fréquentes et dures trop longtemps, les mécanismes de réparation naturelle de l’organisme deviennent insuffisants voir nuls. Et comme les défenses immunitaires de la peau seront affaiblies par les UV (cf ci-dessus), alors l’élimination des cellules cancéreuse ne pourra se faire totalement.

 

 Mais le soleil n’a pas que des effets négatifs sur l’organisme !

Nous l’avons vu en exergue, le soleil est indispensable à l’organisme. Il influe positivement sur notre moral, lutte contre la dépression, nous procure une sensation de bien être grâce à sa douce et agréable chaleur, joue un rôle essentiel dans la production de mélatonine (hormone qui régule notre sommeil et notre humeur), joue un rôle important sur le système immunitaire et permet, grâce aux UVB, la synthèse de la vitamine D.

La vitamine D  est principalement produite par l’organisme mais on peut également se fournir auprès de l’alimentation (huile de foie de morue, l’œuf, les poissons gras comme la sardine, le saumon et la truite non fumée ou le maquereau, certains abats,  certains produits laitiers). Quels sont ses rôles ? La vitamine D intervient dans l’absorption du calcium et du phosphore, donc dans la solidité des os. Elle est donc antirachitique et prévient de l’ostéoporose. Elle joue également un rôle dans l’immunité comme protectrice des maladies cardio-vasculaires et certaines maladies inflammatoires. On pense que la vitamine D possède également un rôle protecteur contre certains cancers ainsi qu’une action bénéfique sur certaines maladies de la peau comme l’eczéma ou le psoriasis. Pour synthétiser de la vitamine D, le corps n’a besoin que d’une bonne dizaine de minute par jour et sans protection. Autant dire que cela est à la portée de tous et sans danger.

Enfin, ajoutons l’effet positif du bronzage qui véhicule aujourd’hui une image de beauté et de santé et participe ainsi à notre bien-être.

 

Quelques remarques supplémentaires :

Nous ne sommes pas tous égaux face au soleil. Notre patrimoine génétique détermine généralement notre sensibilité aux expositions. Ainsi, on détermine 6 phototypes distincts :

 

  1. Peau très blanche, cheveux roux/blonds, taches de rousseur : brûle toujours, ne bronze quasi-jamais, très sensible voir intolérant au soleil.
  2. Peau très claire, cheveux blonds à châtains, taches de rousseur assez fréquentes : brûle toujours, bronze très légèrement et lentement.
  3. Peau intermédiaire, cheveux châtains à bruns, taches de rousseur possibles : brûle parfois, bronze graduellement (bronzage moyen).
  4. Peau mate, cheveux bruns/noirs, pas de taches de rousseur : brûle rarement, bronze bien (bronzage foncé).
  5. Peau brune, cheveux noirs, pas de tache de rousseur : brûle rarement, bronze toujours (bronzage très foncé).
  6. Peau noir, cheveux noirs : brûle rarement.

 

Ajoutons à cela le facteur âge, qui influe sur notre sensibilité au soleil. Les enfants sont plus sensibles au soleil que les adultes car leur système pigmentaire et le mécanisme d’autoprotection de la peau ne sont pas encore formés ou suffisamment formés. Les personnes âgées sont également plus sensibles au soleil. Nous possédons tous un capital santé génétique, qui correspond à la quantité totale de ratons UV que notre peau sera capable de recevoir sans altérations trop graves. Au fil de la vie et des expositions, notre capital soleil diminue, nous exposant plus aux conséquences que nous avons vu plus haut. Il est donc important de limiter la durée et l’intensité des expositions si l’on veut profiter du soleil le plus longtemps possible.

 

Enfin, parlons de certains produits qui augmentent la sensibilité de la peau au soleil, que l’on appelle produits photo-sensibilisants. On trouvera certaines huiles essentielles, notamment les huiles essentielles d’agrumes (toute sauf la clémentine), la verveine, le céleri, l’angélique, etc. ainsi que le millepertuis, que l’on retrouve sous forme de macérât huileux ou huile essentielle. Il faudra alors veiller à ne pas s’exposer au soleil après utilisation de ces huiles. On trouvera aussi quelques médicaments comme certains anti-inflammatoires, antibiotiques, anti-acnéiques. Et enfin, on trouvera certains cosmétiques comme les crèmes au rétinol ou ceux à base des huiles essentielles énumérés juste avant.

 

IMPORTANT :

Les premiers rayons du soleil sont les plus tentants mais aussi les plus dangereux. La peau n’est pas préparée et les conséquences peuvent être graves. Commencez par habituer votre peau en douceur et progressivement. Laissez lui le temps de mettre en place ses protections. Exposez-vous le moins possible entre 12h et 16h, plage horaire où les rayons du soleil sont les plus agressifs. Pensez à bien vous hydrater pour éviter un desséchement prématuré de la peau.

 

Techniquement :

Vous pouvez également effectuer un petit gommage pour éliminer les cellules mortes et faire de la place à des cellules nouvelles et en pleine forme ! Le bronzage sera ainsi homogène et plus éclatant. Vous pouvez retrouvez les gommages de Zen’Action sur le site internet.

Vous pouvez également faire le plein de beta-carotène qui est un excellent anti-oxydant et un absorbant des UV, en plus de favoriser un teint hâlé. En huile ou en crème, les produits Zen’Action vous aideront préparer et protéger votre peau du soleil en lui apportant une bonne dose de caroténoïdes.

Une fois votre peau préparée, vous pouvez désormais passer à l’étape bronzage. Ici, il est nécessaire de bien protéger votre peau en fonction de votre phototype et de vos conditions d’exposition. Les produits Zen’Action proposent différents types de protection en fonction de l’indice de protection. N’hésitez pas à prendre contact avec nous pour bien définir le type de produit qui vous correspond.

Après votre exposition solaire, n’oubliez pas que votre peau a subi un traumatisme et qu’elle a réagi en fonction du traumatisme. Aussi, il est important de bien vous ré-hydrater et de faire le plein d’AGE pour la nourrir de l’intérieur. Cependant, il vous faut également la nourrir de l’extérieur pour l’apaiser, la ré-hydrater et la nourrir avec des anti-oxydants, de la vitamine C et des phytostérols pour reformer le film hydrolipidique de la peau. Les produits Zen’Action après-solaire possèdent toutes ces vertus.

Enfin, vous pouvez toujours sublimer votre peau, intensifier votre bronzage tout au long de l’année en adoptant des huiles ou beurre naturellement colorée auquel on ajoutera du mica naturellement pailleté et en utilisant à faible dose de la DHA naturelle. Vous pouvez retrouver l’un ou l’autre de ces produits en contactant Zen’Action. Attention ! Il s’agit de sublimer la peau ou d’utiliser un auto-bronzant. Il n’y aura donc pas d’effet protecteur face au soleil.

Et les cheveux ? Oui, eux aussi sont soumis aux effets du soleil qui auront une incidence notable sur la couleur et sur les colorations. Si on fait l’addition soleil + vent + eau de mer/piscine, on obtient la somme : desséchement et teint terne du cheveux. Eux aussi ont le droit (et le besoin !) d’être réhydraté et nourri. Zen’Action vous propose donc un baume protecteur et réparateur pour les cheveux.

 

Voilà qui conclut le dossier thématique sur le soleil et notre première partie pour passer des vacances d’été en toute sérénité ! A bientôt et merci de votre visite.

0


Add a Comment